De beaux restes

Il suffit de regarder autour de soi, le long des routes, des plages, des chemins forestiers, pour constater l’accumulation de déchets, la pollution est là.

Il y a les restes dûs à l’usure mais surtout ceux de la surconsommation, non recyclés et dispersés partout.

Pour appréhender ce sujet, je travaille avec des restes, des riens déjà utilisés et destinés à être jetés en leur accordant un autre regard.

Ma démarche artistique à visée écologique pointe la pollution de la planète.

Mes travaux : des installations envahissantes, aident à prendre physiquement conscience de ce phénomène.

Plus que de la récupération ou du détournement, il s’agit de recyclage.

L’art doit alerter…